« 2 Soeurs » : naissance de la violence

DR

Après « Paradoxal », thriller scientifique créé en 2016 par la Cie Le Cri de l’Armoire qui explorait les méandres du sommeil, Marien Tillet revient seul en scène, toujours épaulé par Samuel Poncet à la scénographie, dans un thriller qui cette fois glisse lentement vers l’horrifique.

Tout commence par une armoire, donnée ou achetée pas cher à un inconnu qui vous assure que c’est vraiment une super armoire, et un bon copain qui a une passion pour les statistiques inventées et un tic de langage quand il laisse des messages téléphoniques. Un journal intime de 1953 écrit en gaélique coincé dans le tiroir de l’armoire va lancer Marc, nouveau propriétaire de l’armoire et thésard en ethnologie, et ledit copain dans une épopée aux accents sherlock-holmesques.

Fidèle à sa marque de fabrique, l’auteur-metteur en scène-interprète tisse des liens serrés entre fiction et réalité, entre la salle et le plateau, amenant le public à douter de plus en plus de ce qu’il voit à mesure que l’histoire se dévoile. Toujours en alerte, il suit les petits cailloux semés par Marien Tillet, tentant, peine perdue, de démêler le vrai du faux. Comme toujours, on ressort de la salle troublé·es. A l’image du « Dernier ogre » — réécriture du « Petit Poucet » mi-parlée mi slammée — « 2 Soeurs » interroge la part de violence contenue en chacun·e de nous et comment de l’effet de groupe peut naître ce que, seul·e, nous n’aurions jamais fait.

La résolution de l’intrigue n’est pas le plus important, le journal trouvé et duquel tout part aparaissant presque, rétrospectivement, comme un de ces MacGuffin chers à Hitchcock. Si c’est une armoire que Marc achète, c’est un miroir que tend à la salle Marien Tillet. Un miroir dans lequel le public est invité à observer le monstre qui sommeille en lui. Le monstre, ce n’est pas seulement celui ou celle qui commet le crime. Le monstre, c’est aussi celui où celle qui voit et ne dit rien.

« 2 Soeurs »
Ecriture, jeu et violon : Marien Tillet
Scénographie et lumières : Samuel Poncet
Dispositif sonore : Pierre-Alain Vernette
Régie en alternance : Simon Denis

Dates à venir :

Jeudi 10 juin 2021 à Saint-Maixent-L’Ecole (79), dans le cadre de la journée professionnelle du Festival Traverse !
Jeudi 28 octobre 2021 au Théâtre de Cluny (71), dans le cadre du Festival Contes givrés
Jeudi 20 janvier 2022 à La Rampe/La Ponatière, Scène conventionnée d’Echirolles (38)
Du lundi 9 mai au vendredi 20 mai 2022 au Théâtre Dunois, Paris (75)